Aconit

$29.95

Catégorie :

Description

L’aconit est le plus grand remède du début de toutes les congestions survenant brusquement après un coup de froid, particulièrement chez des sujets jeunes et vigoureux, et débutant par un frisson. L’affection est aiguë et brutale, due à un choc émotionnel ou physique.

Hémorragie: De sang rouge brillant, avec angoisse, anxiété et agitation.

Laryngée: Très douloureux, semble sec et brûlant. Parfois toux sèche et croupale s’aggravant la nuit. Enrouement ou aphonie congestif après froid sec.

Nerfs sensitifs: Névralgie très vives. Sensations d’engourdissement et de fourmillement pendant les douleurs ou alternant avec elles. Douleurs vives calmées par rien. Exagération de la sensibilité au bruits et aux odeurs.

Oculaire: Douleur brûlante de l’œil. Sensibilité oculaire à la lumière. Larmoiement. Conjonctivite après un froid sec. Traumatisme d’une opération oculaire ou après avoir longtemps regardé la neige brillante.

Oreille moyenne: Douleur de l’oreille sans tendance suppurative, avec douleurs très vive que rien ne calme et augmente avant minuit.

Ovarienne: Absence de flux menstruel, accompagnée de congestion avec douleur et sensibilité du bas ventre.

Congestion aiguës: Congestion brusque et violente. Température élevée avec sécheresse de la peau, rouge et chaude. Lorsque le malade se met à transpirer, il ne relève plus de d’Aconit, mais de Belladonna. Pouls rapide, plein et tendu. Soif vive. Agitation physique. Anxiété et angoisse.

Peur de la mort: Remède de fond des craintifs, des gens qui ont peur de tout, et particulièrement de la mort. Peur de mourir, désir des soins immédiats.

Anxiété: Il calme l’angoisse, l’anxiété, l’agitation, les palpitations, particulièrement chez les sujets sensible au froid sec.

Affections gastriques: Douleurs gastriques aiguës, subtiles, vives et brûlantes. Toutes boissons semblent amère sauf l’eau. Survient généralement après avoir bu de l’eau glacée, surtout après avoir eu chaud.

Affections génitale féminines: Douleurs aiguës du vagin et du bas-ventre. Vagin chaud, sec et très sensible. Abdomen distendu et très chaud.

Affections intestinales: Abdomen chaud, très sensible et ballonné. Douleurs abdominales, calmée par rien. Diarrhée répétée, surtout la nuit, aqueuse et verte comme des épinards hachés ou de mucosités sanguinolentes.

Affections nasales: Beaucoup d’éternuements au début. Sensation de sécheresse, de picotement et de brûlure à la gorge et à la racine du nez. Absence d’écoulement.

Affections pulmonaires: Difficultés à respirer particulièrement intense. Toux sèche, brève, sifflante et suffocante avec sensation de chatouillement au larynx ou à la poitrine. Aggravée vers 23 heures à minuit ou en buvant du froid ou améliorer à rien. Douleurs thoraciques aiguës aggravées en toussant et étant couché sur le côté atteint.

Affections urinaires: Mictions très douloureuses avec brûlure à la vessie et goutte à goutte. L’urine est peu abondante, rougeâtre et chaude. L’anxiété est aggravée au début de la miction.

Le cardiaque: Vives douleurs précordiales avec engourdissement du bras gauche. Anxiété avec peur de mourir et désir de soins immédiats. Agitation. Pouls plein et dur. Douleurs et fourmillements des doigts. Palpitations de cœur angoissantes.

L’anxieux et l’agité: Anxiété, angoisse, agitation. Querelleur et coléreux. Intolérance au bruit. Peur de la mort, de l’obscurité, d’être dans la foule, de traverser une rue constante, irraisonnée et indéfinissable. Après une peur: aménorrhée, diarrhée, insomnie, syndrome d’agoraphobie, palpitations de cœur.

Névralgies ou paralysies: Apparition brusque après le refroidissement avec sensation de fourmillement et d’engourdissement. Diminution de la sensibilité due à un trouble de l’innervation sensitive. La localisation le plus fréquente est le nerf trijumeau. Pas d’anxiété ni d’agitation. La congestion et la chaleur n’existe plus ici. L’inégalité fonctionnelle des côtés droit et gauche du corps.

P.S. Éviter de donner Aconit aux sujets hypotendus avec pouls lent et chez les sujets qui transpirent.

Posologie: 15 gouttes sous la langue 3 fois par jour, ou selon le besoin.

NOTRE HOMÉOPATHIE EST DANS UNE BASE D’EAU SALINE

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Aconit”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *